Achat de sa première maison : les 10 erreurs à éviter

Un achat immobilier représente toujours un gros investissement. Pour beaucoup de Français, l’achat d’une maison représente un rêve. Il est donc important de bien étudier son projet avant d’acheter. Plus encore lorsqu’il s’agit d’une première acquisition. Pour se prémunir contre les erreurs de financement, les mauvais voisinages et les vices cachés, il y a quelques erreurs à ne pas commettre.

1. Ne pas établir de budget

Avant de commencer toutes recherches, il est important de se fixer un budget. Ainsi faire le points sur votre capacité de financement. L’erreur la plus courante est de fonctionner par coup de coeur. Réfléchissez bien à ce que vous pouvez vous permettre d’acheter avant de vous lancer dans l’achat d’une maison, ce qui pourrait se transformer en véritable gouffre financier. En effet, pensez à l’ensemble des frais qu’engendre l’achat d’un bien (frais de notaire, d’hypothèque).

Il est impératif de faire le point avec des professionnels tels que votre banquier, courtier ou bien notaire avant de s’engager dans un achat immobilier.

2. Ne pas indiquer clairement vos attentes à votre agent immobilier

Il est important d’entretenir une bonne relation avec votre agent sur ce que vous cherchez et sur les services de courtage dont il sera responsable. Assurez-vous de vous entourer d’un courtier ou votre agent afin de lui faire partager vos critères d’exigences pour l’achat de votre bien. De plus ils sont présent également pour vous rassurer dans vos choix et vous guider vers l’atteinte de votre objectif.

non ! ne le faites pas
non, non, non me sous-estime pas !

3. Sous-estimer les coûts d’un logement

Lors de l’achat d’une maison, il n’est pas rare d’atteindre ou même de dépasser la limite financière fixée. Avant d’estimer le coût total d’un logement, vous devrez tenir compte des éventuels travaux et en prévoir les coûts. Dans l’élaboration de votre budget, prévoyez une marge pour faire face aux travaux.

4. Ne pas négocier son crédit

On ne le répétera jamais assez mais ne prenez pas cette question à la légère. De nombreux souscripteurs ont été déçus parce qu’il ont mal étudié les offres ou n’ont pas su repérer certaines clauses contraignantes, comme les conditions de rachat d’un crédit. A savoir qu’il est toujours plus difficile de négocier un contrat déjà signé. De ce fait préparer votre argumentaire lors de l’étape de la proposition d’offre de prêt , les modifications seront plus simple à effectuer. Vous en repartirez forcément gagnant!

5. Acheter une maison en se basant uniquement sur le prix

Les grands travaux ne vous font pas peur. Vous pensez avoir fait la bonne affaire en comptant remettre à neuf une maison en mauvais état offerte à un prix dérisoire. Avant de vous laisser séduire, faites évaluer les coûts des réparations, et surtout assurez vous que votre remise à neuf donnera de la valeur à votre propriété sans vous ruiner. De plus la localisation joue un rôle important sur le prix du logement. En effet, certains quartiers sont plus populaires que d’autres. La proximité des écoles et des services joue influence dans le choix d’une maison. Dites-vous qu’une bonne localisation facilitera la revente de votre maison !

6. Acheter une maison sous l’impulsion du moment

C’est une très mauvaise décision de tomber sous le charme d’une maison sans en étudier les dessous et les tenants. Un conseil : Visitez au moins trois maisons avant d’arrêter votre choix. Ainsi cela vous permettra de comparer le prix demandé à celui des autres propriétés du voisinage et des autres quartiers.

7. Trop, trop vite

too fast

S’il s’agit de votre premier achat de logement, ce ne sera sans doute pas le dernier. Pensez à long terme. Et ce encore plus certainement à l’heure actuelle, où on ne sait pas encore comment le marché immobilier va évoluer. Evitez de réaliser des frais important sans être certain de leur réelle plus-value. Par exemple : Une cuisine design, un garage, une véranda, une terrasse, un feu ouvert, une piscine, une cabane de jardin, un terrain supplémentaire… Pensez-vous réellement en avoir besoin actuellement ? Faites en sorte d’y habiter confortablement et étalez les grands achats et travaux dans le temps. Votre portefeuille et votre motivation s’en porteront mieux!

8. Oublier de vérifier l’état financier de la copropriété

Avant de prendre votre décision, demandez à consulter le règlement de copropriété et les compte-rendus des dernières assemblées générales, et étudiez bien les clauses et les décisions votées. Procurez-vous également les derniers états des charges de copropriété, afin de contrôler leur évolution ou d’éventuelles anomalies.

9. Ne pas faire inspecter le bien immobilier

Ne jamais prendre le risque d’investir sans avoir l’avis d’un professionnel. Même si la maison est neuve, il est important de la faire inspecter. Choisissez un inspecteur membre d’une association et accompagnez-le au moment de sa visite. Il pourra vous expliquer les problèmes plus facilement sur place. Exigez qu’il inspecte le toit, le sous-sol et le garage et qu’il rédige un rapport écrit, clair et complet. Voici des exemples :

  • L’isolation le câblage électrique la plomberie
  • Renseignez-vous sur l’âge des systèmes de la propriété et s’il y a eu des modernisations.
  • Si des rénovations importantes ont été effectuées.

10. Se précipiter

Un achat immobilier est un choix à long terme. Si vous êtes déçu, vous pourrez difficilement revenir en arrière, et revendre rapidement représentera forcément un coût, voire une perte. Ne prenez jamais une décision définitive dans la précipitation : vous devez maîtriser tous les aspects de votre dossier et choisir sereinement !!

Conclusion

Points de vigilances :

Il faut rester attentif à :

  • L’état général de la copropriété.
  • Aux comptes rendus d’assemblées générales.
  • Aux travaux votés qu’ils sont biens à la charge du vendeur, surtout s’il s’agit du ravalement ou de la toiture.

Ces erreurs sont fréquentes. C’est donc pour cette raison que nous conseillons à tous les acquéreurs de se faire toujours accompagner par un professionnel (agent immobilier, architecte, courtier, entrepreneur).

Laissez un commentaire

fringilla mi, quis, Nullam ultricies risus ut ut nunc id diam